Sex And Depravation



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 △ j'vais t'en faire voir de toute les couleurs, t'auras l'impression de bouffer des m&m's

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daryl Dixon

avatar

Feat : Norman



Mandy Archer
feat Amber Heard

► The truth about me.

ಮ Identité ಮ

Nom : Archer
Prénom : Mandy
Age : j'ai arrêté de compté (a)
Date & Lieux de naissance : 26 juin à New York
Catégorie : Vampires
Famille : 4 frères
Situation amoureuse : Célibataire
Code du règlement : Validé par Crys'


ಮ Caractère ಮ

Beaucoup pense avoir cerner mon Caractère Mais ils se Trompent Tous à un point Insensé . Ils Croient que je suis juste une " blazée de la vie " comme ils disent , Qui prend son pied à être arrogante avec la petite population (j'entends par là les personnes qui ne possèdent pas quatre résidences secondaires, un appartement à Paris & un autre à Milan, deux douzaines de voitures de grands marques & des gardes-robes à faire pâlir d'envie n'importe quel magazine de mode), mais c'est faux, je ne suis pas que sa. J'ai beau aimé être méchante, révéler de croustillants petit secret que je ne suis pas censée connaître & critiquer tout & tout le monde à tout va, au plus profond de moi, j'ai le coeur encore réduit en cendre par l'absence de mes parents qui pèsent trop lourd sur mes épaules. Certes je ne suis pas seule, il y a toutes ces filles semblable à des caniches, qui me suivent partout pour pouvoir essayer de copier mon style ou ma démarche. Mais je n'ai pas de véritable amis à qui je peux tout confier, et sa aussi c'est un manque. Je passe mon temps à sourire de manière hypocrite à qui qu'on que m'adresse la parole, à dire des des grossièreté, mais je ne dit jamais rien sur moi. A qui pourrais-je bien dire quelques choses de personnel ?



ಮ Story ಮ

Le soleil se coucha. Les nuages, quant à eux, se regroupèrent entre eux. Le ciel était caché par les tons grisâtres de ces derniers. Derrière ces couleurs fades et neutres, on pouvait toujours apercevoir des teintes orangées se battant sans répits contre cette morosité. Rien à faire, la nuit allait bientôt arriver, et ce combat était perdu d'avance. C'est sous ce spectacle magique, et pourtant si banal, qu'était un coucher du soleil, que la jeune Mandy Archer vint au monde. Il était ardu de déterminer exactement quel jour il était, ou pire encore, en quelle année se déroulait ces évènements, mais ce n'était pas ce qui comptait à cette époque. C'était plutôt ce que, Unah s'apprêtait à faire qui comptait. Soit donner naissance à son premier quatrième bébé déjà. Jamais un accouchement n’avait captivé autant de personnes. Si, en temps normaux, un tel évènement était d'une fadeur cruelle, aujourd'hui, cela semblait avoir attiré beaucoup de gens. Était-ce les bruits ? Était-ce la foule ? Personne ne pouvait le dire. Personne ne daignait y penser aussi, beaucoup trop éblouie par ce qui se passait au beau milieu du village. Ainsi, sous les hurlements saillants de la mère, on pouvait entendre le rire d'un enfant qui venait tout juste de naître. Si les larmes coulaient sur le visage des quelques gens présents, ce jour n'en était pas moins l'un des plus beaux pour chacun d'entre eux. En effet, ce n'était pas des larmes de tristesse, mais plutôt de joie. Cette femme forte venait de mettre au monde une jolie jeune fille, qui selon les dires du prophète des terres sur lesquelles ils vivaient, allait jouir d'un futur merveilleux et pleines de surprises. C'était en prenant son enfant dans ses bras, encore ensanglanté, mais heureusement recouvert par un vieux tissu grossier, qu'Unah déposa un baiser sur le front du bébé. Le père, un homme grand et fort, aux allures carrés, vint déposer une main viril mais douce au toucher sur l'épaule frêle et affaiblie par les évènements actuels de la mère qui venait d'accoucher. C'est dans un dernier soupire, un ultime souffle qu'elle murmura les prénoms "Mandy d'une voix rocailleuse, forcément déjà meurtrie par les efforts qu'elle avait dut fournir. Elle laissa sa fille dans les bras de son père avant de tomber dans un sommeil mérité. L'homme regarda alors sa descendante d'un air assouvi et apaisé, pensant alors à tous ces petits cœurs que ce beau minois briserait. Il pouvait déjà visualiser dans sa tête la belle grande jeune femme que sa progéniture deviendrait et il savait déjà que ce petit bout de chou vivrait longtemps. Personne n'aurait pensé que son père se révélerait avoir été la voix de la raison. Ces yeux verts émeraude et ses belles petites boucles Brunes laissaient présager que cette jeune fille allait être beaucoup plus qu'une simple petite fille de paysans. Et si personne n'aurait cru cette allégation en temps normal, ce fût sous les dires du prophète qu'ils cédèrent à cette vérité...

Mandy devint une jeune femme appréciée et enviée par beaucoup. Elle était belle, grande. Ces longs cheveux bruns ondulants lui donnaient l'air d'une princesse, ses yeux verts émeraude perçaient regards après regards, et chacun des garçons de son âge tombait raide dingue à ses pieds. Mais rien à faire. Elle ne trouvait, parmi eux, aucun prétendant. Mais elle s'amusait à faire tourner les têtes. Elle était une jeune demoiselle très enfantine, très naïve aussi. On la décrivait souvent comme la fille la plus vulnérable et la plus douce du village. Toutefois, on lui trouvait souvent un côté immature, gâtée et égoïste par moment. Ces beaux yeux rattrapaient le tout, disaient ces hommes. Quand on la regardait, on avait un peu l'impression de faire face à une gamine plus qu'autre chose, mais cela faisait partit de son charme. À même dix sept ans, elle avait toujours cette candeur qui lui était propre, cette naïveté sans bornes et cette fragilité toute aussi psychologique que physique. Elle était teintée d'une certaine vulnérabilité qui lui permettait d'obtenir tous les services et amabilités des hommes des terres qu'elle habitait. Bien souvent, sa famille lui demandait de faire les yeux doux afin d'obtenir quelques semences, récoltes agricoles ou autres. Et à vrai dire, Daenerys en prenait un malin plaisir. Elle aimait user de ses charmes pour obtenir ce qu'elle voulait. Et il fallait bien avouer qu'elle obtenait toujours ce qu'elle voulait. Gâtée jusqu'aux os, alors qu'elle ne venait même pas d'une famille riche, elle savait tirer les bonnes ficelles. Beaucoup d'hommes sont tombés amoureux d'elle, et même si elle n'avait jamais été méchante de nature, elle en avait toujours profité. Il fallait voir dans ces actes une immaturité face à l'amour, et non un quelconque sadisme relevant des peines d'amours qu'elle infligeait à ses beaux messieurs. Naïve, elle ne se rendait même pas compte de la gravité de ses actes, de ses propos, et elle se contentait seulement d'être la douce fille de deux paysans. Chose dont elle était certaine, toutefois, c'est qu'elle avait peur de l'engagement. Frivole comme elle l'était, jamais elle ne s'était posé de questions par rapport à son statut matrimonial et ce qu'elle devrait bientôt en faire pour le bien de sa famille. Elle était loin de penser que ces ambitions seraient un jour soufflées par l'arrivée d'une quelconque famille dans leur village...

L'arrivée d'une famille de terres lointaines bouleversa l'histoire des terres qu'on appelle aujourd'hui "Forks ". Qui aurait cru que cette femme, son mari et ses quelques enfants pourraient chambouler à jamais le destin de tant de gens ? Certainement pas Mandy. Non, car la blondinette ne fût rien de plus que ravie lorsqu'elle fit la connaissance de Rebekah, une adolescente de son âge. Identiques, elles se sont rapidement liées. Elles ont noué des liens qui semblaient, jadis, inébranlables. Elles étaient un peu la sœur qu'elles avaient chacune toujours rêvé. Après tout, la cadette des "Lewis " avait quatre frères tout comme Rebekah en avait cinq. Tous des garçons. Elles étaient donc, l'une pour l'autre, l'once de féminité dont elles avaient besoin. Elles étaient les plus grandes confidentes, les meilleures amies. Elles imaginaient leurs futurs ensembles, restant voisines jamais. Ces beaux moments ne furent qu'éphémères. Il ne fallut pas beaucoup de temps pour que l'un des frères de Rebekah meure. Cela déclencha alors la pire série d'évènements que ces terres n'avaient jamais rencontrés. Sorcellerie, ténèbres, forces obscures, tous furent empruntés par la famille de Rebekah pour arriver à leur fin. Si les autres devinrent effrayées par la nouvelle nature de ceux qu'on appelle grossièrement les Mikaelson, Mandy, elle, essaya de son mieux pour comprendre et réconforter sa meilleure amie. Rester là pour celle qui avait illuminé sa vie lors des derniers mois.

C’est un peu juste avant que Rebekah et ses frères décident de raser les terres où ils avaient vécus que la vampire accourut chez sa meilleure amie. Mandy ne comprenait pas pourquoi son amie était si effarée. Les deux blondes discutèrent alors d’un sujet très délicat. La plus jeune des Mikaelson souhaitait faire de Mandy une vampire qui serait éternellement à ses côtés. N’avaient-elles pas justement fais part à l’autre de leur envie de rester aux côtés de l’autre à jamais ? Jamais Mandy n’aurait cru que ses propos auraient été pris au sérieux…
Ainsi lors d’une journée qui semblait être banale et insignifiante, Rebekah se présenta à Mandy. L’humaine sentit alors tout de suite une sorte de grisaille, de chagrin chez la vampire. Elle pouvait lire une certaine once d’amertume et de remords, aussi. Mais des remords pourquoi ? Jamais la femme aux longs cheveux bruns aurait pensé que la fille qu’elle avait considéré comme sa propre sœur, qu’elle avait aimé encore plus que sa propre famille, irait un jour contre sa volonté et la forcerait à vivre un enfer interminable et infernal. Un enfer dont elle ne pourra plus jamais quitter, un enfer qui fera d’elle une toute autre personne, un enfer qui la changera à jamais… Un enfer qui l’aura transformé en vampire. Qui l’aurait cru ? Cette personne, cette fille, cette amie, cette sœur qu’elle avait toujours aimée de tout son cœur l’avait trahi. Comment pouvait-on refuser les volontés de la personne à laquelle vous teniez le plus ? Voilà ce que se demanda Mandy en se réveillant d’une mort causée par la rupture de sa nuque. Tout était noir, sombre, elle ne voyait que du noir. Elle n’arrivait pas à différencier quoique ce soit, et, dans un élan de folie, elle défonça la porte de sa demeure et fuit. Les larmes coulant de ses yeux qui avaient perdu leur couleur émeraude pour une couleur sombre, une couleur digne des créatures des ténèbres. Sans même se voir dans la glace, elle ne se reconnaissait plus. Sa voix semblait différente, celle des autres résonnaient dans ses tympans alors qu’il n’y avait personne autour d’elle, toutes les arômes chatouillaient son nez, même des odeurs qu’elle n’avait jamais réussi à sentir jusqu’à présent. Le sang…L’odeur du sang. Rien de plus délectable. Elle arrivait à sentir cette odeur à des kilomètres d’elle. Et sans même qu’elle puisse réfléchir, sans même qu’elle puisse ordonner quoique ce soit à son propre corps, sans même qu’elle puisse dire un mot, sans même qu’elle ait le temps d’éprouver un seul remord, elle l’avait déjà sauté sur la jugulaire d’une victime – victime qu’elle avait longtemps connu, victime qu’elle chérissait, une amie – et a bu jusqu’à la dernière goutte de sang. Il n’y avait plus rien à faire, c’était fini pour elle… Mandy prit une direction inconnue, mais elle savait que cela la mènerait loin de ces terres, loin de cet endroit où on – mais surtout sa propre meilleure amie – l’a plongé dans un gouffre duquel elle ne pourrait plus jamais sortir.

La vie fût horriblement longue. Elle passa des années et des années à fuir, partout dans le monde. Elle ne comprenait absolument pas ce qu’elle était. Elle n’arrivait pas à comprendre ces capacités, ces habilités. Elle avait laissé sa famille derrière elle, ses amis, et surtout sa meilleure amie, Rebekah. Alors à présent, elle n’avait plus personne. Plus personne pour lui dire comment faire, plus personne pour lui montrer quoique ce soit, plus personne pour lui apprendre des choses. Elle n’avait plus rien. Si ce n’était cette nouvelle nature qu’elle n’arrivait pas à apprécier. Elle voyagea alors beaucoup, changeant fréquemment de noms, d’identités, de rang, etc. Jamais elle ne fut heureuse à nouveau. Elle essaya tant bien que mal de survivre dans ce monde, de se faire à son nouveau statut, mais ce fût dur. Les années passèrent l’une après les autres. Elle perdit sa personnalité, son identité, ses passions, ses rêves. Elle se transforma en quelqu’un de nouveau. Pas le choix quand vous avez l’éternité devant vous et que vous devez être certaine qu’on ne vous reconnaisse pas. Toutefois, ce n’est qu’une fois en Italie, Florence, qu’elle retrouva un semblant de bonheur. En effet, d’aussi loin qu’elle se rappelle, c’était au 15ieme siècle. Elle avait déjà vécu quelques siècles dans la solitude, la tristesse et la noirceur. Mais ce jour beau jour de printemps changea tout. Elle y fit la rencontre d’un homme. Un magnifique bel homme duquel elle tomba raide dingue amoureuse. Jamais elle n’avait cru que ses sentiments et ses émotions seraient aussi amplifiés. C’était la première fois qu’elle expérimentait l’amplification des sentiments joyeux et chauds. Toute sa vie, elle avait vécu sous l’intensification de son chagrin, de sa nostalgie, de sa tristesse, mais à présent, elle se sentait heureuse à nouveau. Elle se sentait revivre, enfin. On lui avait, jadis, volé sa vie, mais à présent, on lui en donnait une nouvelle. Une meilleure vie. Une vie plus heureuse. Elle vécut alors de merveilleux moments avec cet homme, mais elle fit ensuite la rencontre de Baron. Un homme qui la marqua à vie. Il avait ce côté sombre, cette espèce d’aura qui faisait de lui un homme mystérieux, ténébreux, voir même diabolique. Elle ne résista pas. Il la fit éloigner du premier homme qu’elle a rencontré en venant en Italie, et a commencé à la séduire. Encore une fois, elle s’est fait prendre au jeu...

Elle avait de nouveau perdu. Encore une fois, la brunette s’était fait avoir. Baron se révéla être un vampire, tout comme elle. Peut-être plus vieux qu’elle, mais avec beaucoup plus d’expérience qu’elle, beaucoup plus de victimes et avec plus d’un tour sous son sac. Elle essaya à mainte reprise de le fuir, mais il lui fit regretter. Elle devint alors son esclave, son jouet, son objet préféré. Sans même qu’elle puisse dire son mot, elle devint le pantin d’un homme qui l’avait dupé comme bien d’autres personnes auparavant. Ce fût le moment choc de sa vie. L’élément déclencheur de son histoire. Les viols se transformèrent en parties de plaisir, la violence en entraînement, les disputes en analyse psychologique. Sa relation avec Baron changea du noir au blanc il s'agissait de Nicklaus Mikaelson . Celle qui auparavant, douce, naïve, enfantine, fragile, vulnérable et peut-être aussi légèrement gâtée, égoïste et immature, devint alors tout le contraire. On la décrivait comme le mal incarné, sournoise, démente, n’hésitant pas à utiliser des approches barbares sur ces victimes, inhumaine, vicieuse, de sang-froid, indifférente, méchante, meurtrière, jalouse, manipulatrice, malveillante et avide de pouvoir et vengeance. Il lui apprit aussi une dernière chose : qu’elle ne pouvait compter que sur elle-même et rien qu’elle-même. Des amis ? Ça n’existait pas. La preuve, sa propre meilleure amie avait fait d’elle un vampire et avait transformé sa vie en un vrai enfer. Miss Lewis n’essaya plus jamais de se lier d’amitié ou d’amour avec qui que ce soit. Et il vint un moment où elle constata qu’elle n’avait plus besoin de Baron, non plus. Elle avait tout appris de lui et avait fait d’elle un monstre, un monstre sans alliés. Et Baron ne pouvait plus vivre selon cette définition. Elle l'abandonna .

Une fois débarrassée de Baron, tu sais qui a transformée Mandy continua de veiller sur elle-même. Aucun ami, aucun allié. Le but était de ne pas s’attacher inutilement et laisser ses émotions dans le chemin. Ce n’est pas pour autant que la demoiselle se transforma en une froide sanguinaire comme l’avait été son maître. Mandy s’était tout simplement promis de tout faire pour survivre et un jour prendre sa revanche sur Rebekah, et si elle devait tuer une, deux, ou un millier de personnes pour y arriver, elle le ferait. Et si cela faisait d’elle une méchante, et bien, qu’elle soit une méchante ! La brunette ne vivait pas pour plaire aux autres et ou se conformer aux définitions des super vilains. Sa haine envers celle qui l’avait transformé il y a de cela des siècles s’est amplifié, sa jalousie pour ce qu’elle avait s’est accrue elle aussi. La vampire manipula, tua, et fit tout dans son pouvoir pour ne jamais perdre de vue celle qui avait jadis fait de sa vie un enfer. Elle fit tout pour que cette dernière ne la remarque pas cependant. Ayant fuit des années, elle savait très bien se dissimuler se faire subtile. Elle savait aussi s’entourée de personnes utiles à son succès ; sorcières, loups-garous, rugarus, humains spéciaux…Tout était bon pour arriver à ses fins. Elle ne crachait sur aucune espèce et voyait en chacun une utilité quelconque, bien qu’elle ne tardât pas à se débarrasser d’eux après un certain moment. En effet, elle avait tendance à s’attacher ou bien à trop dépendre d’eux ce qui lui mettait des bâtons dans les rues.
MandyRòz Dochartach changea son prénom lorsque l’on fit remarquer que ça ne sonnait plus réellement courant et qu’elle n’arrivait plus à passer inaperçue avec un tel nom. Elle ne fit pas dans l’originalité et préféra moderniser son propre nom. Elle se rebaptisa alors Mandy Archer Sous ce nom, elle voyagea un peu partout dans le monde. La verveine n’était plus son ennemie, Baron lui avait tout appris et quand vu buvez de la verveine jour après jour, vous vous y habituez. Le soleil n’avait jamais été un problème avec les boucles d’oreilles qu’une sorcière avait ensorcellé il y a de ça des centaines d’années. Bref, à ses yeux, elle semblait invincible, mais elle ne l’était pas. Voilà pourquoi, malgré sa personnalité dysfonctionnelle, jamais elle ne prit la grosse tête. Jamais elle ne fût hautaine. Ce n’était pas son genre, non. Si elle avait tout d’une garce, de l’anti-vilain, elle n’était pas du genre à se vanter, ou bien à tuer avec un plaisir quelconque. Ses barbaries, elle les faisait car elles menaient à quelque chose. Ses manipulations et ses mensonges n’étaient que des moyens plus efficaces qu’un autre pour arriver à atteindre son but. Son indifférence face aux gens qu’elle rencontrait l’empêchait tout simplement de devenir faible et de devenir dépendante de pauvres gens. Elle s’était forgé une coquille que personne ne pouvait percer, et elle y était à l’aise. Mandy vécu alors un peu partout dans le monde, ayant des connexions un peu partout, suivant, veillant sur Rebekah. Mandy fut d’ailleurs ravie d’entendre qu’elle avait été poignardée par son propre frère et enfermée dans un coffre comme un sale cadavre sans utilité. Elle avait ressentie un bonheur orgasmique de savoir que celle qui l’avait trahit s’était à son tour faite trahir par de la ‘famille’.

Voilà pourquoi, aujourd’hui, elle décide enfin que c’est le bon moment pour prendre sa revanche sur Rebekah. Elle ne cherche pas à la tuer, non, ça serait l’épargner d’une longue punition. Un châtiment qu’elle mérite amplement d’ailleurs. Mandy a donc préparé son arrivé à Forks bien des années avant. Elle avait rencontré de nombreux vampires lors de ses voyages et elle avait aidé de nombreuses familles de sorcières et de loups-garous afin qu’un jour leur descendance serve à quelque chose. À présent, elle est là pour récolter les fruits de son dur labour. Équipée, elle est enfin prête à prendre tout ce que Rebekah apprécie, aime, désire. Elle est là pour faire de sa vie un enfer. Mettre tout son entourage contre elle. Forcer les gens à la détester. Dévoiler qui elle est vraiment. La salope est là, et elle ne partira pas sans son dus.

Mais finira-t-elle par pardonner Rebekah un jour ou non ?!


Revenir en haut Aller en bas
Crystal Anderson
Admin
avatar

Feat : Emily wonderfulVancamp


(Re)bienvenue parmi nous beauté. Belle présentation -)

........................................................................................................................................................................................................
You make me glow, but I cover up
Won’t let it show, so I’m
Puttin’ my defences up
Cause I don’t wanna fall in love
If I ever did that
I think I’d have a heart attack ♥️
Revenir en haut Aller en bas
http://reine-karha.forumsactifs.com/
Daryl Dixon

avatar

Feat : Norman


Merci jolie girl (a) -)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

△ j'vais t'en faire voir de toute les couleurs, t'auras l'impression de bouffer des m&m's

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» K.O. | Elle va vous en faire voir de toutes les couleurs.
» La langue française et les pays et nationalités...
» Les expressions ardiennes
» Approche, approche, je ne vais rien te faire de mal, je veux juste faire de toi ma nouvelle victime adoré ( FINISH)
» Chae Dae Ho ■ Non je ne vais pas te tuer…je vais juste te faire très très mal…

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sex And Depravation :: 


• Saison 2
-