Sex And Depravation



 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The nature of love.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron Hastings

avatar

Feat : Keegan Allen



    Une heure de trou, que fais un photographe digne de ce nom? Au parc! Bah oui! Par ce beau temps-ci, j'étais obligé de m'y rendre avec une heure de libre à ne rien faire. J'y allais alors, prenant mon petit bébé, mon divertissement, mon appareil photo. Je sortis et prit le lac en photo avec les poissons qui étaient à la surface, de enfants jouant avec l'eau, de fleurs, les arbres.. Puis un ange attira mon attention. Dans tous les sens du terme d'ailleurs. Je suis un ange, et on se reconnait, entre nous. Mais avant de voir l'ange qui est en elle j'ai vu la magnifique jeune femme... Assise sur ce banc, les cheveux au vent, les yeux marrons-verts brillants au soleil, les mains délicates... J'étais subjugué par sa beauté. Mon appareil lui-même ne pourrait retranscrire sa beauté. Je décidais quand même de m'approcher.. Heu, salut.. Excuse-moi je t'embête mais, je suis photographe amateur, je.. je peux prendre quelque clichés où tu apparais?
Revenir en haut Aller en bas
Amanda Curtis

avatar

Feat : Amanda Seyfried


Le coup de foudre on vous en parle dans les livres, on essaie de vous convaincre qu'il n'existe pas, et pourtant, il est bien présent, et là alors que la jeune femme allait pour faire un tour pour se changer les idées jamais elle n'aurait penser qu'elle tomberait sur celui qui allait devenir l'amour de sa vie. Celui qui allait changer sa vie, et faire de ses nuits qu'elles seraient différentes et merveilleuses. Puis c'est alors qu'elle rencontra son regard, ce regard bleu merveilleux. Elle savait que lui aussi était un ange, elle le ressentait au plus profond de son être, et il serait son ange ça aussi elle le ressentit, comment ne demandez pas c'était juste comme ça et puis c'est tout. Soudain il s'approcha d'elle, son cœur battait la chamade, puis il lui demanda si il pouvait prendre des clichés où elle apparaitrait avec. Surprise, agréablement elle le mit son regard dans le sien puis lui répondit de façon très douce, comme à son habitude.
« Hey ! Oh j'en serais ravie, mais tu es certains de ne pas gâcher tes photos en faisant cela ? »
Spencer aimait rire, et avec ce jeune homme qu'elle venait de rencontrer elle sentit qu'un lien allait se former. Alors coup de foudre ? Simple folie ? Surement un peu des deux en fait, mais pour autant elle était heureuse là, les yeux dans ses yeux. Tout simplement. Elle soutenait son regard et lui rajouta
« Moi c'est Spencer Bellisario oh fait… »
Elle voulait rajouter "tu es un ange n'est-ce pas" ? Mais elle n'en fit rien, il se découvrirait seul ou pas, pour autant ils auraient le temps. Ils auraient beaucoup de temps. Spencer regarda le ciel bleu, elle qui ne voulait pas se réveiller ce matin, le remercia de l'avoir poussé à le faire. La journée s’annonçait riche en émotions. Elle regarda encore de façon plus poussé l’homme en face d’elle, le merveilleux inconnu aux yeux bleus qui la regardait de façon très douce, très étrange, mais carrément sexy. Elle se pris à rougir au fait qu’il était surement l’homme le plus beau qu’il ne lui ait jamais été donné de rencontré. Et pourtant c’était un ange, elle en n’avait rencontrés des personnes, cependant avec lui c’était différent. C’était lui aussi un ange, elle le savait, mais il y avait également chez lui quelque chose qui l’attirait de façon irrévocable et sans appel. Comme si c’était un aimant, et qu’elle ne pouvait plus se passer de sa compagnie, ou de lui alors qu’elle venait à peine de faire sa rencontre, c’était vraiment à n’y rien comprendre ma foi. Elle lui souriait de façon douce et tendre comme à son habitude.


........................................................................................................................................................................................................
ஐMatt, we belong together ..ஐ



Dernière édition par Spencer Bellisario le Sam 23 Mar - 14:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Hastings

avatar

Feat : Keegan Allen



    Je ne savais pas que dire, comment faire.. Mais je savais qu'il fallait que j'aille la voir, la rencontrer, lui parler et tisser ce lien évident qui nous unissait déjà par ce simple regard. J'avais choisi l'approche de mon appareil photo, lui demandant si je pouvais prendre un cliché d'elle, et elle me répondit avec une voix pleine douceur et d'humour. Il rit avec elle, il aimait rire lui aussi et cette phrase montrait bien qu'ils étaient fit pour s'entendre là dessus, en tout cas. Il avait un ressentit étrange, son cœur battait énormément et là à l'instant il ne voulait plus que son bonheur, la voir sourire pour toujours, comme elle le faisait à l'instant. Oh non je ne crois pas, au contraire! dis-je souriant et le faisant, pas trop abondamment pour ne pas la gêner mais en effet, je ne pouvais arrêter de l'observer avec mon œil et pas l'objectif. Elle était incroyablement belle, parfaite. Je souris. Elle soutenait mon regard et ajouta son prénom. Je souris alors à l'entente d'un prénom qui deviendrait une évidence pour moi. Spencer ajoutais-je en souriant. Je retrouvais mes esprits en me raclant la gorge. Aaron dis-je alors lui répondant, me trouvant idiot d'avoir beugé sur son prénom comme ça.. Un prénom angélique, évidemment, mais parce qu'elle était un ange et qu'elle ressemblait vraiment à un ange. Il n'osait pas parlé de cela, ils le sentaient déjà tous les deux, de toute manière, pas la peine de l'ajouter. A deux, ils pouvaient faire tant de choses. Elle se mit à regarder le ciel et il sourit, son regard étincelait à la lumière, c'était superbe. Je.. peux t'offrir quelque chose? dis-je regardant le camion de glace et autres sucreries pour goûter un peu plus loin dans le parc.
Revenir en haut Aller en bas
Amanda Curtis

avatar

Feat : Amanda Seyfried




Comme le dit si bien le proverbe ‘un seul être vous manque est tout est dépeuplé’. Pour parler de Spencer elle n’avait jamais vraiment connue l’amour avec un grand A celui qui vous fait bredouiller celui qui vous permet d’être à plusieurs endroits à la fois sans vraiment y être, ce qui est d’ailleurs une chose assez marrante quand on l’observe de plus près, se sentir penaud ne pas savoir quoi dire avoir la gorge qui vous pique, les yeux de la même façon et qui pétillent et les mains moites, oui en effet Spencer n’avait jamais vécue ces sentiments là, ça non alors. Car en regardant le jeune homme bruns aux yeux magnifiquement bleus, jeune homme qui avait un prénom ‘Aaron’ son cœur battait la chamade, elle ne pouvait s’empêcher de le dévorer du regard, puis le détournant après comme honteuse de l’avoir dévoré ainsi. Alors Aaron était donc photographe amateur, cela lui allait bien, il était si beau que avoir le don pour faire que le temps devienne instantané et que les jolies choses ne partent pas vraiment, lui allait comme un gant. Oh du calme Spencer, du calme ! Tu ne le connais même pas…Oui mais voilà c’était étrange car ange ou pas, quelque chose lui disait qu’elle le connaissait et qu’elle l’avait toujours connu. Qu’elle était faite pour le rencontrer, que leur rencontre n’était pas un hasard. Etrange vous avez dit étrange ? Pire que ça encore mais bon, Spenc’ avait le don pour s’attirer ce genre de situation. Spencer souri quand il lui affirma que non, et qu’il buta sur son prénom comme gêné, cela le rendait encore plus sexy. Spencer devait retrouver ses esprits pour ne pas lui sauter dessus là tout de suite et l’embrasser à perdre haleine, et le toucher sentir son corps contre le sien et le …Elle rougissait aux choses auquel elle pensait à l’instant. Elle ne le connaissait ni d’Eve ni d’Adam et c’était comme si sa vie, son destin était lié à lui. Elle se racla elle également la gorge, surement rouge tomate, puis elle lui répliqua.
« Aaron, c’est très beau comme prénom. Tu a des origines particulières ? Ou bien c’est juste, Aaron ? »
La jeune femme aimait sentir son odeur, être auprès de lui, puis également dire son prénom. A vrai dire son visage ne lui était pas familier, surement car elle devait déjà l’avoir aperçu quelque part avec son objectif, ou bien peut être l’avait-t-elle rêvé ? Oui surement, voir même absolument certains vu comment les choses prenaient formes. Puis ils firent quelques clichés, rigolant ensembles comme deux enfants, puis soudain Aaron lui demanda si il pouvait lui offrir quelque chose, ce qui fit sourire la jeune femme si jamais elle aurait pu elle aurait sauter de joie et crier partout, car elle ne voulait vraiment pas le quitter encore moins que cette journée se termine, alors après les clichés, elle aurait du trouver quelque chose à faire pour rester avec lui, le conserver pour elle un petit temps encore, mais heureusement le jeune homme semblait apprécier également sa compagnie et avait trouvé de lui-même une façon pour qu’il reste ensembles, encore un peu, un moyen de ne pas se quitter si vite. Spencer en était ravi. Son visage s’illumina elle regarda la ciel encore, le remerciant de cette rencontre si merveilleuse, puis elle regarda le camion puis Aaron tel une petite fille elle lui dit les yeux qui pétillaient
« Avec plaisir Aaron. J’en serais même enchanté, en plus de ça je suis de nature très gourmande, si jamais tu veux apprendre à me connaître tu le découvriras par toi-même. Et puis je ne sais pas pourquoi, tu vas surement me trouver totalement folle, autant je le suis, mais j’aime être avec toi. Et pourtant je viens à peine de te rencontrer, c’est à n’y rien comprendre… »
Spencer baissa le regard honteuse, elle rougissait encore décidément ! Après tout elle venait un peu de s’ouvrir à lui, à Aaron ou l’inconnu de l’après-midi, le merveilleux homme aux yeux intensément bleus et peut être que ses propos allaient être mal interprété, peut-être qu’il allait découvrir que finalement il avait fait une erreur de l’aborder, ou bien pire s’en n’aller en courant sans mots dire. Ou peut-être bien qu’il allait rester et que Spencer encore une fois cogitait trop. Ma foi les dés étaient jetés maintenant, c’était à Aaron de répondre, ou pas aux propos de l’ange Bellisario.

........................................................................................................................................................................................................
ஐMatt, we belong together ..ஐ

Revenir en haut Aller en bas
Aaron Hastings

avatar

Feat : Keegan Allen



    Elle venait de me dire son nom et mon cœur la répétait, rien qu'en battant. C'était dingue quand même, l'amour. C'est vrai, Aaron était un grand romantique, il aimait être amoureux, pas de relation purement sexuelle, il aimait quoiqu'il arrive s'il se passait quoique ce soit.. Et là il avait envie, ses lèvres l'appelaient, il la désirait, de toutes les façons possibles. Elle est magnifique, parfaite et elle est devant elle, dans son objectif, dans son esprit, gravée à présent. Je ne voulais plus la quitter, plus partir, plus m'en aller loin d'elle, jamais. Je la regardais alors pensive yeux au ciel et lui répondis : Je suis français dis-je dans ma langue maternelle. Je souris. Je suis né à Paris mais ma mère et moi avons emménagés ici dis-je alors normalement ensuite. Je lui révélais mon identité, une partie de mon histoire. J'ouvrais la porte au temps de se connaître, par cœur, dans les détails, comme tous ces gens qui savent même anticiper l'autre tellement ils connaissent l'autre, c'est tellement beau, tellement complet. Un Amour comme il n'en a que très peu. Je voulais passer plus de temps avec elle et lui proposais un goûter avec le camion non loin de là, qu'elle regarda avec un air enfantin, elle était hypra mignonne. Elle rougissait un peu.. Puis là elle lâcha un seau de paroles que je ne lui pensais pas capable, et pourtant toujours aussi douce. Ses yeux pétillaient, c'était beau à voir. Elle ouvrit les portes aussi du on fait connaissance, ce qui me fit sourire. Elle semblait confuse, peur que je fuis, peut-être, mais je voulais la connaître, et j savais qu'elle me plairais peu importe son caractère, je le sentais, je le savais très bien. Je ris alors légèrement à cela. Si je n'aimais pas déjà être avec toi, aussi fou que cela puisse être je ne serais pas là à te proposer ce goûter dis-je alors assumant totalement mes paroles, c'est ce que je pensais, ce que j'avais sur le cœur. J'avais eu besoin de le dire, besoin qu'elle sache tout autant qu'elle me l'avait fait savoir combien j'aimais être avec elle alors que je ne la connaissais que depuis trois minutes à peine.
Revenir en haut Aller en bas
Amanda Curtis

avatar

Feat : Amanda Seyfried




On oublie souvent que l’amour le vrai ne se trouves pas facilement, que même au détour d’une rue on peut passer à côté sans s’en rendre compte. Pour la belle ange, trouver en Aaron ces étincelles dont beaucoup de gens lui avaient parlé lui faisait un bien fous et elle ne comprenait pas comment un homme pouvait lui procurer autant de bien intérieur, comment pouvait-t-il en un seul geste, une seule parole faire s’envoler son cœur, et même son âme quand on n’y regarde de plus près. Aaron Hastings était l’homme que Spencer Bellisario cherchait depuis toutes ces années, et qu’elle craignait ne jamais rencontrer. L’Amour le vrai, celui qui vous met dans tous vos états, si, si je vous l’dit. Alors quand Aaron lui avoua qu’il était français dans sa langue maternelle, elle fondit et c’est alors qu’elle se rappelait de ses quelques cours de mémoire, en espérant qu’elle ne se trompe pas elle aussi lui répondit dans un français très ‘Italiano’ « J’adore la France. Moi je suis Italienne »
La jeune femme n’avait pas reparlé français depuis bien des années, elle ne savait pas trop si elle s’était mis en ridicule après tout, le jeune homme s’il était français parlait très bien la langue et Spencer avec son petit accent idiot, devait surement avoir l’air bien cruche, elle sourit intérieurement puis elle se rapprocha de lui buvant ses paroles, comme s’ils étaient un filtre d’amour dont elle ne pourrait plus jamais se passer. Alors non seulement il était français, mais qui plus est parisien, il était de Paris, la ville des amoureux, enfin c’est ce que tout le monde disait en tous les cas, la jeune femme lui fit son plus mignon sourire puis elle lui répondit à cela
« Tu viens de Paris ? Nom de Dieu ! Cela doit être magnifique là-bas non ? N’est-ce pas la ville des Amoureux ? Je suis confuse je n’y suis jamais allée, alors je ne sais pas vraiment si c’est beau ou pas j’espère y aller un jour. -La jeune femme fut tout d’un coup très rêveuse puis elle remit les pieds sur Terre, enfin aléas sympathique quand on sait que c’est un ange, et plongea son regard dans celui d’Aaron- Moi je suis Italienne enfin toute ma famille vient de là-bas, de Rome plus exactement même si j’ai également des liens à Venise et Florence. »
Voilà les deux être venaient de se dévoiler un peu sur leurs origines, et un peu sur leurs passé, moindres choses bien entendu car le passé de la belle était assez, mouvementé dirons-nous. Spencer se sentait heureuse et en confiance avec le bel homme bruns en face d’elle, à quelques centimètre d’ailleurs elle ne s’était pas rendue compte qu’elle s’était beaucoup rapproché de lui, elle pouvait sentir son parfum ainsi que son odeur corporel et cela la rendit vraiment très folle, elle sourit en rougissant encore comme elle aimerait coller son corps contre le sien, le sentir avec elle, et contre elle, sentir son souffle dans son cou, sur sa nuque, sur sa peau dorée par le soleil, sentir ses bras autour d’elle pouvoir également gouter à ses lèvres si parfaites, si. STOP ! La jeune femme arrêta de rêver car cela en devenait flippant ! Comment un homme qu’elle venait tout juste de rencontrer pouvait procurer en elle autant de sensations si…intenses ? Puis Aaron lui affirma qu’il était bien avec elle qu’il aimait déjà être avec elle et que si jamais ça n’était pas le cas, suite aux propos de Spencer, ils ne seraient pas là à discuter et à aller prendre un gouter. La belle brune souri de plus belle puis se rapprochant encore plus sentant maintenant presque son corps contre celui d’Aaron elle répliqua
« C’est très juste belissimo ! Et je suis très heureuse d’être avec toi également. –Elle mit ses doigts dans les siens puis hésitant à l’embrasser elle lui dit simplement- On va le prendre ce gouter, amore ? »
Sacré Spencer, c’était assez fous car Aaron faisait dégager en elle cette femme qu’elle n’avait jamais été, c’est-à-dire aimante, tendre, et taquine aussi, coquine surement également enfin toutes ces petites choses qu’elle ne pensait vraiment pas être un jour avec un homme, elle les vivait en ce moment avec Aaron Hastings, cet homme bruns aux yeux merveilleusement bleus qui la rendait folle, totalement folle.


........................................................................................................................................................................................................
ஐMatt, we belong together ..ஐ

Revenir en haut Aller en bas
Aaron Hastings

avatar

Feat : Keegan Allen



    Je venais de lui dire d'où je venais, je lui parlais comme si ça m'étais naturel, normal. Comme si je voulais lui parler quotidiennement, sans arrêt, tout le temps. Lui dire ce que je ressens, quoique.. ce que je ressens là.. C'était de l'amour. Un vrai amour. Je me tenais là près d'elle et je sentais avec le vent et l'approche son parfum, son odeur, sa peau. Je voulais qu'elle soit mienne, à jamais. J'imprimais son apparence dans mon esprit pour en connaître chaque détail et ne plus les oublier.
    Elle essaya de parler français pour dire qu'elle était italienne, réussit, avec cet accent latin, c'était hyper, sexy. Fallait le dire, c'était vrai, c'était sexy. Je souris à cette initiative. Puis elle dit son avis sur Paris, parlant d'une ville pour les amoureux, ce qui était vrai. C'est vrai, c'est ça, Paris ville de l'amour. C'est une très belle ville, pleine de vie, d'histoire, d'authenticité. L'Italie n'est-elle pas aussi la grande romantique? Florence qu'on compare à une belle femme? Rome la première ville mère? Les opéras, Mozart.. Ca doit être magnifique aussi. J'espère pouvoir te le montrer un jour, alors. dis-je sans vraiment réfléchir, tellement c'était évident pour moi, elle était faite pour moi. Je la regardais, et je voulais lui offrir tout ce que je pouvais le temps que je pouvais. La rendre heureuse comme jamais elle a pu l'être, l'aimer comme jamais personne n'a aimé. Et je commençais timidement par l'inviter à goûter dans le parc. Elle acceptait, ce qui me fit sourire comme un grand malade, et elle prit ma main. Je les regardais alors, sans bien faire attention. Ces deux mains liées, ma main forte, pleine de force, de protection et la sienne, plus fragile, douce et aimante. Deux mains qui s'emmêlaient parfaitement. Je beuguais un peu jusqu'à ce que j'entende amore. Je relevais la tête vers elle et me mit face à elle, sans lâcher sa main. Dans cet instant, mon esprit ne voulait plus s'exprimer, plus rien ne sortait. Je la regardais, dans ses détails. Cela faisait quelques minutes, secondes que je la connaissais mais j'allais le faire, j'allais le faire. Je caressais son visage alors que le vent venais de faire trembler une de ses mèches de cheveux délicates. Je souriais tendrement puis comme si ça m'étais naturel, je m'approchais d'elle et posais mes lèvres sur les siennes, pour lui offrir ce baiser unique et vrai. Je ne réfléchissais plus, je ne parlais plus, j'agissais.
Revenir en haut Aller en bas
Amanda Curtis

avatar

Feat : Amanda Seyfried




Les écrits de grands écrivains qui parlent de la beauté des amours perdus, ainsi que la beauté des amours gagné, de ce mot ‘amour’ que beaucoup de personnes utilisent sans vraiment savoir l’exprimer comme il le fallait. Car fallait se l’avouer rencontrer son âme-sœur n’arrivait quasiment jamais, on ne rencontrait pas sa tendre moitié tout simplement car perdu dans le tourbillon de la vie on n’en n’oubliait d’ouvrir les yeux, et de contempler autour de soi, ces gens qui nous entourent, cette vie qui existe et qui ne s’en va jamais. Aaron était donc là devant elle, tel un Dieu doté d’une beauté parfaite et d’un corps comme sculpté dans la roche de la perfection. Même ses mains, et sa voix étaient parfaites, à la vérité Spencer tentait de trouver des défauts chez cet être quasi parfait en face d’elle mais elle n’y arrivait pas vraiment. Avec le temps peut être découvrirait-t-elle certains défauts ou peut-être pas, toujours est-t-il qu’elle aimait beaucoup sa présence, sentir son parfum, son odeur et quand son regard rencontre le sien, elle fondait littéralement de l’intérieur comme une jolie glace italienne. C’est alors que la jeune femme lui avouait qu’elle était italienne après qu’il lui ait avoué qu’il venait de Paris. Son speech sur Paris ne l’avait apparemment pas fait fuir, au contraire il était resté là et qui plus est il lui posa tout un tas de questions, en affirmant que Paris était la capitale de l’amour avec un capital historique très riches, ce qui était vrai Paris avait beaucoup à apprendre de l’histoire avec un grand H. Et la plupart des beaux poètes s’était d’ailleurs inspiré de cette merveilleuse ville. Des étoiles dans les yeux, Spencer tel une enfant qui était aussi émue que si elle recevait ses cadeaux de Noel, buvait les paroles de son bien-aimé. Oui son bien-aimé, bon c’était peut-être précipité disons alors d’Aaron le merveilleux qui faisait chavirer son cœur et rendait son esprit totalement fous. En plus d’être bel homme il semblait avoir également une grande culture, et être ouvert d’esprit, ce qui le rendait encore plus craquant, mais nom de dieu que recherchait-t-il ? Voulait-il qu’elle lui saute dessus là de suite ? Car elle l’aurait fait, pas jusqu’au bout mais sentir au moins ses lèvres sur les siennes, cela lui procurait soudain des frissons très agréables. Elle revenait sur Terre avec Aaron pour répliquer à ses énonciations, et la fin de sa phrase qui sonnait comme une sorte de promesse, qui la rendit soudain encore plus heureuse qu’elle ne l’était déjà, car leurs sentiments semblaient être partagés. Oui sentiments, oui amour. Pourtant ils venaient de se rencontrer, mais le coup de foudre ne se commande pas, et encore moins les élans du cœur et quand parle les âmes alors on ne peut rien y faire juste subir et espérer que la folie soit partagée. A son grand bonheur elle semblait l’être. Spencer s’approcha du jeune homme puis lui décrocha un très joli sourire « Monsieur semble être un connaisseur. Mais dites-moi Monsieur Aaron, êtes-vous juste parfait ou c’est mon impression ? –elle rigolait avec lui puis repris de façon plus calme des rêves dans les yeux ceux qui les faisaient pétiller- J’adorerais visiter Paris juste une fois et avec toi ça serait le paradis sur Terre et sachant que je le sais car je le suis également, tu es un ange, cela semble être un parfait euphémisme qu’en dis-tu ? Pour l’Italie, c’est pareil je te ferais partager ma vie mon Aaron. En fait prend moi pour une folle si tu veux, surement je le suis, mais j’aimerais vraiment te faire partager ma vie, ce que je veux dire c’est que j’aimerais être avec toi. Que je viens de te rencontrer mais que tu me coupe le souffle et que j’ai besoin d’être avec toi, c’est vital. »
Le pauvre Aaron il était tombé sur une folle, oui mais voilà quand parle le cœur on peut faire des choses très folle. Et son cœur avait parlé, pour autant elle aurait aimé l’embrasser, sentir son corps. C’était tout de même assez flippant de se dire qu’ils venaient à peine de se rencontrer mais que déjà la perspective d’être loin de lui la rendait folle. Alors quand la belle lui pris la main et décida de l’emmener vers ce gouter en l’appelant tout simplement ‘Amore’ car elle en n’avait envie, elle su que quelque chose à cet instant précis allait se produire. Quelque chose qui allait changer leurs vie, et qui allait leurs permettre de débuter cette nouvelle vie à deux. Cette vie qu’ils allaient partager ensembles pour le meilleurs et pour le pire, enfin ne nous emballons pas mais autant déjà là ensembles. Spencer était donc là en face d’Aaron ses yeux merveilleusement bleus qui la rendaient folle qui la scrutait. Puis doucement il fit ce qu’elle avait rêvé de faire depuis que ses yeux avait croisé les sien, il déposa ses lèvres sur les siennes. Spencer prit le visage d’Aaron posa son front contre le sien puis les yeux dans ses yeux elle lui dit toute joyeuse « J’ai cru que tu ne le ferais jamais »Puis elle-même décida de l’embrasser mais de façon plus tendre, beaucoup plus intense elle aimait ce contact, et sentir qu’il allait devenir sien, et elle sienne. Sentir que plus rien autour n’avait d’importance tant qu’ils étaient à deux. La jeune femme arrêta le baiser non sans mal puis elle se serra contre lui simplement, ces bras dont elle n’allait plus jamais pouvoir se passer. Cette étreinte qu’elle aurait souhaité qui dure une éternité. Doucement elle plongea son regard dans celui d’Aaron puis elle lui dit des mots simples mais qui voulaient tout dire pour elle « Je crois que je ne pourrais plus vivre sans toi. C’est fous pourtant je viens à peine de te rencontrer, mais je le sens au plus profond de mon être c’est toi que j’attendais. C’est toi qui étais dans mes rêves et c’est pour toi que mon cœur continuera de battre, Amore »
La jeune femme insista sur la dernière phrase car elle ne pouvait encore mettre 'mio amore' bien qu'il le soit indirectement, comme si la jeune femme savait et pourtant elle n'était qu'un ange pas une sorcière qu'Aaron était l'amour de sa vie, l'homme de ses rêves, son âme soeur. Ces mots elle les pensait plus que tout. Il y’avait en lui quelque chose d’unique, ce quelque chose qui lui faisait perdre ses moyens. Jamais elle n’aurait pensé rencontrer un homme, un être qui lui fasse cet effet là en si peu de temps mais voilà entres eux c’était écrits, ils devaient se rencontrer, être ensemble, s’aimer à en perdre la raison. Spencer le savait quand elle regarda dans ces merveilleux yeux bleus qu’elle affectionnait au plus haut point elle su. Elle savait qu’ils étaient son présent et son futur. La jeune femme baissa le regard légèrement confuse tout de même en rajoutant à cela « Tu dois me trouver totalement folle et tu n’auras pas tords. Mais je suis honnête et je laisse parler mon cœur quand il le faut et là, je n’ai pu m’empêcher de te le dire, Aaron. Pardonne-moi » Puis comme si elle avait fait une énorme erreur ayant peur que le jeune ange ne l’ai juste embrassé que comme ça elle pris peur et commença à s’en n’aller en détachant ainsi sa main de celle d’Aaron qu’elle n’avait quitté depuis qu’elle les avait fait s’entrelacer. La belle brune ressentit soudain un froid immense comme si Aaron était devenue sa source d’énergie. Etait-ce cela l’amour le vrai ? L’âme sœur ? Sentir que son cœur va exploser et que loin de la personne on ne peut vivre ? Ni même respirer que l’air devient étouffant et qu’on ne souhaite que se blottir dans les bras de l’homme qu’on n’aime pour se sentir vivre et aller mieux ? En tous les cas en lui tournant le dos et en décidant de partir car elle avait cru qu’Aaron la prendrait pour une tarée n’ayant surement pas les mêmes sentiments, son cœur saignait il était à vif elle se retenait pour ne pas faire marche arrière et l’embrasser à perdre haleine.

........................................................................................................................................................................................................
ஐMatt, we belong together ..ஐ

Revenir en haut Aller en bas
Aaron Hastings

avatar

Feat : Keegan Allen


    On s'échangeait ces premières connaissances, les premiers détails de nos vies qui allaient tisser le fil de notre relation, ces premiers échanges, ces premiers mots importants, dont je me souviendrais dans dix, quinze ans encore. Je les gravais dans ma mémoire à jamais. Comme son visage, sa voix, toute cette perfection infaillible de sa peau, de son rire, son sourire si beaux.. Bien sûr qu'elle ne me faisait pas fuir, bien au contraire, elle était si mignonne, maladroite dans ses mots et craquante. Je ne pouvais pas résister à cela. Ce visage m'était.. indescriptible mais indispensable. Elle était tellement belle, tellement naturelle et parfaite. C'était un ange, je le savais et c'était sûr rien qu'à ça, littéralement et proprement. J'essayais d'être parfait devant cela, lui dire mes origines simplement mais tous mes mots étaient choisis, sans vouloir en faire de trop, être naturel parce qu'elle m'impressionnait. Cette odeur m'envoûtait et si je me laissais aller elle partirait peut-être, et je ne le voulais pas. Il rit à sa réplique, lui qui se disait qu'elle était parfaite, elle lui disait la même chose de lui. Je pense que c'est vous madame Spencer la parfaite, je ne saurais rien te dire en italien, moi! dis-je en riant. Elle m'avait dis une phrase en français elle, même maladroitement, elle savait le faire, alors connaisseur était un bien grand mot ! Ca me faisait sourire. En fait, je ne m'arrêtais pas de sourire. J'étais heureux, rien qu'au fait qu'elle était là, devant moi. Alors elle avouait qu'elle savait que j'étais ange, je souris encore et encore alors qu'elle disait qu'elle adorerais visiter Paris avec moi. A ce monologue je l'embrassais, simplement, je craquais devant cette perfection et ce qui était tombé du ciel pour moi. Je détachais os lèvres et elle commenta. Je souris simplement ne voulant que ses lèvres et elle me réembrassa comme voulu, j'adorais ce baiser et ces baisers et je ne voulais plus la quitter, plus jamais, ces baisers me faisait vivre, mon coeur battait à des milles et des cents, ne voulant plus se stopper, j'avais son visage entre mes mains ce visage parfait et il était mien. Leur regards se mêlèrent. On était fait pour se croiser, mon ange soufflais-je alors plus simplement, cette phrase voulait tout dire, simplement. C'était bien simple : ils étaient ces âmes soeurs très rares et pourtant ils l'étaient. Je souriais, la regardant tendrement, cette femme rien qu'à moi, pour mon plus grand bonheur. Alors je la sentis se raidir, prendre de la distance alors qu'il voyait déjà sa vie avec elle, elle commença à demander pardon et à partir, lâchant ma main, j'avais senti toutes nos molécules se quitter difficilement et mon coeur se serrer à la distance qu'elle prenait loin de moi. Je ne comprenais pas, enfin j'avais beaucoup de mal à réfléchir. Mais je ne pouvais pas la laisser partir, à chaque pas qu'elle faisait mon coeur se brisait. Je laissais alors mes jambes courir derrière elle la retourner et l'embrasser. C'est tout ce que je fis. Ensuite je pris mon visage entre ses mains et les larmes aux yeux de cette distance qu'elle venait de mettre je lui dis : tu me re quittes comme ça tu aurais à faire à moi, Spencer Bellisario. Tu as horriblement un manque de confiance en toi et je te jure de faire ce que je peux pour arrêter ça, parce que tu ne te rends pas compte à quel point tu es mignonne, craquante, irrésistible, belle, et combien je suis déjà amoureux de toi. Je n'ai pas peur de toi, en aucun cas, je veux te connaitre par coeur et partager ma vie avec moi, c'est moi qui suis fou maintenant? Parce que c'est ce que je ressens depuis que je t'ai vu la première seconde. Je veux faire ma vie avec toi, combattre avec toi et te rendre heureuse. Je le disais en un souffle, comme si ça m'était vital de le dire.

........................................................................................................................................................................................................


Revenir en haut Aller en bas
Amanda Curtis

avatar

Feat : Amanda Seyfried



Quand on n’aime cela nous tombe dessus on ne s’en rend pas compte ça nous tombe dessus c’est tout. Quand Spencer rencontra les yeux d’Aaron elle savait qu’il allait être son ange, celui qui allait partager sa vie celui sans lequel sa vie n’avait plus aucun sens. Son âme sœur. Elle le savait au plus profond de son être que leurs rencontres devait se produire que leurs vies allait être liés que quoiqu’il arrive il n’y aurait plus jamais un seul soleil qu’elle souhaiter voir se lever sans lui. Aaron Hastings cet être, cet ange qui allait devenir l’amour de sa vie. Elle regarda le ciel encore une fois des étoiles dans les yeux, aimer comme ça faisait tellement mal au cœur enfin plus que ça d’ailleurs son cœur battait la chamade, son cœur allait même exploser sortir de sa poitrine à l’allure où ça allait. Un seul être vous manque et tout est dépeuplé cette phrase voulait tellement dire quand on l’observait de plus près, vraiment. Après tout qu’est-ce qu’une vie sans connaître le grand amour, celui pour lequel on donnerait sa vie sans hésiter ? Je vous le dit, je le répète rien du tout. En cet instant précis, Spencer savait où était sa place et elle était avec Aaron elle était auprès d’Aaron et plus rien d’autres n’avaient d’importances, plus rien appart leurs amours réciproque car apparemment Aaron lui aussi semblait éprouver des sentiments pour elle, semblait être aussi fous qu’elle. Et cela la rendait vraiment très heureuse car à cet instant précis également elle savait que sans son amour et sans lui sa vie n’aurait plus d’importance. Alors oui elle devait prendre plus d’assurance car en amour elle n’avait jamais été gâtée qui plus est et à vrai dire Spencer n’avait jamais été amoureuse cet amour profond intense qui vous fait perdre contrôle et vous envoûte. La jeune femme ria à sa réplique alors comme ça c’était elle la parfaite et lui qui ne saurait rien lui dire en italien, la jeune femme lui caressa tendrement la joue puis lui répliqua tendrement « Mon Aaron pour l’italien je t’apprendrais, nous avons toute une vie pour cela et pour apprendre à nous connaître sous tous les angles. Et pour la perfection si toi et moi sommes parfait aux yeux de l’autre alors c’est que nous étions obligés de nous rencontrer et que c’était écrit quelque part ». La jeune femme voulait rajouter ‘et de nous aimer’ mais il semblait trop tôt pour cela, apprécier l’instant présent semblait indéniable autant que le bel ange avait dans ses propos promis un avenir commun et une promesse car pour elle, oui ils auraient toute une vie et je rajouterais que vivre dans un monde où ses beaux yeux bleus qui semblait avoir transcendé son âme n’existerait plus, ne serait plus un monde où il ferait bon d’y vivre. En disant ces propos elle soutenait également ceux d’Aaron qui après l’avoir embrassé lui affirma qu’ils étaient fait pour se croiser. Oui et d’ailleurs la jeune femme se sera encore plus contre ce corps comme si elle avait peur que ce bonheur soit éphémère. Ce corps qu’elle aimait déjà, oui qu’elle aimait le coup de foudre nous tombe dessus c’est comme ça on ne peut contrôler quand des sentiments sont si intenses de part et d’autres et Spencer éprouvait un amour immense et presque violent pour l’homme qui se trouvait dans ses bras et qui l’embrassait. Aaron Hastings ou la promesse d’une vie joyeuse et avec tellement de goûts. Spencer en aurait le cœur qui sortirait de sa poitrine tellement son bonheur était intense et présent on pourrait même presque sentir leurs amours naissant dans l’atmosphère, c’était magique irréel et tellement merveilleux tout comme l’était Aaron aux yeux de Spencer. « Oui mon ange. Et ma place est à présent avec toi et dans tes bras. Tu es ma destinée Aaron Hastings » . Puis sur ces mots elle l’embrassa encore et encore elle avait d’ailleurs totalement oublié le goûter. Ce qu’elle voulait justement c’était goûter au bonheur qu’elle partageait avec Aaron à cet instant précis. Goûter à Aaron tout court et encore à ces propos elle rougissait. Puis elle eut ces pensées étranges qu’elle devenait folle et elle quitta ce corps qu’elle affectionnait tant pour se retirer et commencer à partir, quand Aaron fit une chose dont elle ne s’attendait pas, mais alors pas du tout suivit de propos dont elle s’attendait encore moins. C’est simple le bel ange venait littéralement de lui avouer ses sentiments et encore plus il avait lu en elle comme dans un livre ouvert ce qui la fit encore plus rougir, puis elle l’écouta avec attention. Il lui disait qu’elle avait cet affreux manque de confiance en elle, ce qui n’était pas faux, il rajouta un panel de compliment en affirmant qu’elle était craquante belle irrésistible et mignonne. En plus de tout cela il rajouta ces mots qui la firent fondre d’amour, et qui firent apparaître des larmes de joies également il lui affirma également qu’il n’avait pas peur d’elle qu’il avait envie de la connaître par cœur et qu’il souhaitait combattre avec elle, vivre sa vie avec elle et la rendre heureuse. Spencer eut un moment de folie et elle lui tomba dessus les faisant valser au sol. Et là sur lui elle l’embrassa de la façon la plus merveilleusement douce qu’une femme peut embrasser un homme. Imaginez-vous que l’être que vous aimez, dont vous êtes littéralement folle amoureuse vous avoue que lui aussi est fous et de vous, comment réagiriez-vous ? Là par contre si Aaron avait pour projet de quitter Spencer c’est lui qui aura à faire à elle et sérieusement ! La jeune femme sur lui et après l’avoir embrassé passionnément dévoilant tout son amour dit ces mots qui venaient du plus profond de son être et de son âme. « Amore mio, mio cuore, tu ne peux pas savoir comme tes mots me rendent heureuse tu n’a pas besoin de plus, juste faire partie de ma vie et m’aimer comme je t’aime c’est-à-dire comme une folle cela me suffit. Car oui je t’aime Aaron Hastings, Ti amo per sempre. Et je te le dirais tous les jours s’il le faut car tu es devenue mon souffle et ma vie. Moi aussi je veux partager ma vie avec toi, j’ai souvent entendu parler de l’amour avec un grand ‘A’ sans jamais le connaître jusqu’à ce que mes yeux croisent tes magnifiques yeux bleus qui vont, j’en suis certaine changer ma vie. Si moi je suis belle, craquante, mignonne et irrésistible tu n’imagines même pas ce que toi tu es, mon cœur. Pour moi tu es parfait, même si je viens de te rencontrer, je te le redis tu l’est. Et en plus de ça tu à l’air aussi fous que moi ce qui attise juste la flamme que j’ai pour toi et que je ressens. Tu fais même naître en moi des sentiments de désirs incontrôlable, et j’ose même pas parler de l’amour que j’ai pour toi à voix haute car j’ai peur qu’on nous l’enlève comme on nous la offert. Mais saches que s’il ne me restait plus qu’une seconde à vivre, je voudrais la passer avec toi, mon ange. Alors oui tu es totalement fous, mais moi aussi, et devine quoi je suis folle de toi et je le resterais jusqu’à ce que la mort nous séparent, et même après. Je t’aime» Elle avait dit ces derniers mots en français, dans la langue natal de son adoré, pour lui prouver encore plus à quel point elle l’aimait. Le bel ange venait de se dévoiler comme jamais mais voilà il fallait que ça sorte il fallait que Aaron saches à quel point sa vie dépendait maintenant de la sienne et combien son amour pour lui était immense, et immortel irréel à la fois. A défaut de paraître encore plus folle qu’elle ne l’est déjà, à deux elle savait qu’ils seraient plus forts. Spencer lui apprendrait les choses qu’elle connaît, et Aaron l’aiderait sous plusieurs aspects, à deux ils ne formeront plus qu’un, elle le savait elle le ressentait au plus profond de son cœur amoureux. Aaron était l’amour de sa vie.

........................................................................................................................................................................................................
ஐMatt, we belong together ..ஐ

Revenir en haut Aller en bas
Aaron Hastings

avatar

Feat : Keegan Allen


    Je venais de rencontrer celle que j'allais sûrement aimer toute ma vie, ce n'était qu'un premier baiser. Un premier baiser magnifique avant des milliers, et je lui promettais de l'aimer toujours. Elle était déjà beaucoup alors que nous venions de nous rencontrer, et je ne pouvais pas arrêter de m'imaginer notre avenir ensemble, ma tête tournait et tournait entre toutes ces images qui m'apparaissaient. De plus, on était tous les deux des anges, ce qui simplifiait la tâche. Je remettais une mèche de ses cheveux en place, saleté de vent, elle est parfaite, tu ne pourras rien faire contre. Eh oui, elle est parfaite, elle est à moi dorénavant, et je suis à elle. Mon coeur bas pour elle et je lui avais dis ce que je ressentais, enfin. Elle s'en était allé, loin de moi manquant de confiance en elle, croyant qu'elle me faisait fuir alors que bien au contraire, je l'aimais tellement que je pourrais tout accepter dorénavant. Je n'avais pas réfléchi et j'avais couru lui dire ce que je pensais, et lui prouver que non, qu'elle était faite pour moi comme j'étais fait pour elle. Je suis à toi soufflais-je alors. Elle me tomba dessus nous faisant tomber dans l'herbe, je ris alors caressant sa joue, et l'écoutant, ces paroles étaient magnifiques et pleines de promesses, à l'instant j'espérais que ce fut un voeux qui se réalise. Je souris. Mon coeur fit un saut à ces derniers mots, en français, ces mots qu'il avait toujours trouvé magiques. Aaron avait eu deux ou trois belles aventures dans sa vie, pas plus, c'était toujours sérieux il n'était pas du genre à se jouer d'un coeur mais là, c'était inédit, totalement. A la seconde près il lui disait tout ça, ça ne lui était jamais arrivé. Je t'aime aussi répondis-je en français à mon tour, dans ma langue magnifique, cette langue de l'amour qu'était le français. Je l'embrassais une dernière fois sous ce soleil tapant puis je nous relevais, lui prenant la main. Viens dis-je l'emmenant dans une pâtisserie d'inspiration française non loin de là. Je voulais lui faire goûter maintenant ce que j'appelle un goûter, un vrai. Je souris et pris une table sur la terrasse, au soleil pour encore la voir illuminante devant moi, cet ange. Je t'offre un vrai goûter dis-je alors en prenant sa main au dessus de la table pour la serrer avec la mienne, nécessitant à tout pris un contact avec elle.

........................................................................................................................................................................................................


Revenir en haut Aller en bas
Amanda Curtis

avatar

Feat : Amanda Seyfried


Spencer vivait un rêve éveillée littéralement elle était tellement heureuse avec Aaron qu’elle se sentait pousser des ailes. Rencontrer un être aussi beau et aussi parfait était tout de même assez rare, et qui plus est-il procurait chez elles divers sensations de bien être : Du désirs, de l’amour, de la tendresse, de la passion bref, il était parfait à ses yeux tout en lui était parfait. Il émanait même de lui ce côté fous et bestiale presque que la belle Spencer trouvait encore plus craquant. Et il avait de si jolis yeux qu’elle s’y plongerait avec grand plaisir à chaque instant sans hésiter. Elle l’aimait tout simplement c’était aussi simple que ‘Bonjour’ et elle vivrait au jour le jour mais espérait tout de même que la relation allait durer. Beaucoup même. Folle d’amour, folle de désirs, folle tout court pour ce merveilleux ange qu’était Aaron Hastings. Elle l’embrassa avec amour puis elle lui répéta ces mots qu’elle ne cesserait jamais de répéter « Je t’aime mon ange ». Puis soudain son ventre gargouilla, elle rougit et dit simplement avec humour tout en se mordant la lèvre, confuse « Pardon…Ouhlà dis donc y’en n’a beaucoup là-dedans ils se battent en duel j’suis certaine vu le bruit que ça fait. » Puis elle souria à sa vanne pourrie et soudain elle le vit qu’il lui prit la mains, cette mains qu’elle voulait avoir dans la sienne pour l’éternité, puis qu’elle l’engagea à venir avec lui voir cette pâtisserie d’inspiration française non loin de là, elle huma les bonnes odeurs puis avec un français maladroit elle lui dit tout en s’asseyant en face de lui et reprenant sa main, étonner par la beauté qui émanait de lui encore avec ce soleil il ressemblait définitivement à un ange, SON ange. Spencer souri donc regardant autour puis serrant les mains de son tendre amour, elle lui dit donc en français, espérant ne pas trop paraitre ridicule
« Hmm ça sent très bon. Merci mon amour ! Tu me prupose quoi à mangare ? »
Bon allez un petit mix avec l’italien ma foi ça n’a jamais fait de mal à personne ma foi ! Non ?

........................................................................................................................................................................................................
ஐMatt, we belong together ..ஐ

Revenir en haut Aller en bas
Aaron Hastings

avatar

Feat : Keegan Allen


    Nous venions de nous rencontrer et je lui offrais un vrai goûter dans un endroit que j'adorais, main dans la main avec cet ange qui était le mien, et je n'y croyais toujours pas. Et pourtant elle était là, je sentais sa peau douce dans la mienne plus dure et protectrice. Je savais que je l'aimerais pour longtemps, très longtemps. Surtout dans ces moments là, où elle essayait de me parler français en mixant avec sa langue, l'italien. Mmh bien le mélange dis-je alors en riant et lui caressant la joue, cette peau parfaite que j'aimais déjà tant. Je te propose croissant, bon jus d'orange frais et crêpes à la cassonade ou caramel beurre salé. Laisse moi te faire découvrir, je suis sûr que tu vas aimer ça dis-je en commandant le tout au serveur avant qu'il ne parte préparer tout cela. Nous étions à la terrasse je pris sa main au dessus de la table. Je lui souris, elle était vraiment parfaite, là au soleil devant moi. Ses moindres détails étaient parfaits. Tu es belle soufflais-je alors. J'aurais envie de te prendre mille fois en photo! dis-je en riant tendrement. Et c'était vrai, la photo ne serait jamais assez pour montrer sa beauté, jamais. Après tu veux faire quoi? demandais-je en souriant. Je savais que je la suivrais où elle voudrait, alors je lui proposais.

........................................................................................................................................................................................................


Revenir en haut Aller en bas
Amanda Curtis

avatar

Feat : Amanda Seyfried


Spencer avait ce don-là de rougir trop souvent, et elle détestait cela au plus haut point, en effet rougir c’était bien mais trop c’était lassant, même pour Aaron surement, mais pour elle avant tout. Il fallait que cela cesse, m’enfin avec Aaron qui était l’homme parfait, et tellement beau peut être que cela allait changer, elle l’espérait tout du moins. Alors quand elle se posa là avec lui dans cet endroit paradisiaque avec l’homme le plus beau au Monde à ses yeux, elle en eut des étincelles. Elle sourit à sa remarque trop mignonne « Oui excuse-moi j’ai voulu te séduire avec mon français bizarre…J’ai réussie au moins ? » La jeune femme sourit de plus belle, elle ne se lassait pas de regarder ce visage parfait qu’avait Aaron, ça non alors. Il était tellement beau, délicat et prévenant et…sexy la belle Spencer s’empêcha de penser au fait qu’elle aimerait sentir la chaleur de son corps contre le sien. Puis elle revenait aux yeux d’Aaron puis elle l’écouta avec attention. Bien sûr qu’elle aimerait cela lui donnait déjà l’eau à la bouche tellement le son paraissait si succulent à souhaits ! Mais la perspective d’être avec Aaron et de le sentir contre elle l’était encore plus. Elle lui dit tendrement « Choisit pour moi, mon ange. Ton choix sera le miens ! » En attendant la commande que son ange fit instantanément, elle lui fit son plus beau sourire, puis lui prit son visage dans ses mains et l’embrassa avec ardeur, ayant du mal à quitter ses lèvres elle lui répondit simplement « C’est toi qui est merveilleusement beau Aaron. Moi je suis juste belle parce que je t’ai trouvé » Et c’était vrai, dans ses yeux elle revivait. Elle se trouvait belle et était capable de tout et de rien comme de le prendre dans ses bras, ou de le prendre tout court ma foi elle n’y était pour rien elle adorait la perspective d’un jour peut être gouté à sa peau qu’elle aimait déjà. « Ma foi on se prendra en photo ensembles, c’est encore mieux mon cœur, qu’en dis-tu ? » Soudain son cœur s’emballa car Aaron lui demanda ce qu’ils pouvaient faire ensuite. Là elle eut tout un tas d’idées en tête, mais la première qui lui vint à l’esprit était de l’inviter chez elle à dîner. Mais serait-ce trop rapide ? Et surtout résisterait-t-elle à l’envie dévorante de lui sauter dessus ? Elle se risqua quand même en se disant que qui ne tente rien n’a rien, en ayant aucune idée que l’ange de sa vie vivait dans le même quartier qu’elle et à quelques maisons qui plus est ! Spencer lui fit son regard le plus tendre qui soit puis elle se lança « Eh bien on va avoir un gouter copieux et tu n’auras surement pas faim plus tard mais que dirais-tu que je t’invite à diner ce soir chez moi ? Je vis seule dans un appartement dans un quartier que tu ne connaît peut être pas qui s’appelle Old Town Quarter. Et j’ai vraiment envie de passer la soirée avec toi.. » Elle aurait voulu rajouter ‘et la nuit aussi’ mais ma foi ce qui arriverait arriverait fallait-il déjà qu’il accepte sa proposition.

........................................................................................................................................................................................................
ஐMatt, we belong together ..ஐ

Revenir en haut Aller en bas
Aaron Hastings

avatar

Feat : Keegan Allen


    Nous étions là au soleil attendant notre goûter qui arriva peu de temps ensuite, je la regardais avec amour, elle si belle au soleil et parfaite tout court, celle que j'aimais, celle qui était à moi. Elle était trop belle, trop belle pour être là mais elle est là, devant moi. Bien sûr, tu as réussi, facile pour toi dis-je en souriant. C'est vrai, il était facile pour elle des le faire craquer, il suffit qu'elle soit elle et elle a gagné le tour. On les servit et ils mangèrent. Tu aimes alors? demandais-je en souriant. Elle était trop mignonne à goûter tellement que j'avais envie de l'embrasser, sa bouche si douce.. Mmh crois moi tu vas en avoir des photos de toi, je suis pas un fan des photos de moi dis-je sincèrement l'observant encore, j'avais envie d'elle, elle me tentait bien par sa perfection et l'amour que je lui portait d'or et déjà. Je lui proposais ce qu'elle voulait pour la suite et elle me proposa d'aller chez elle, ce qui me réjouis. Trop rapide? Non, quand on aime, on ne compte pas. Elle avait un regard si beau qu'il ne pouvait refuser, de plus. Je viendrais, on habite dans le même quartier soufflais-je alors doucement. Je finissais mon goûter. Je te raccompagne? demandais-je. Ce que je fis après qu'elle aie fini et que j'ai payé, puis je l'accompagnais et rentrait chez moi pour me préparer à cette soirée avec elle.

Fin de la scène.

........................................................................................................................................................................................................


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

The nature of love.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Let Love Lead The Way [PV]
» 05. I Love Rock'n Roll [PV ERIN]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sex And Depravation :: 


• Saison 2
-